Search
Thursday 24 January 2019
  • :
  • :

« L’avoine, oui mais avec quelques précautions »

logo afdiag avoine

« L’avoine, oui mais avec quelques précautions » nous dit l’AFDIAG (Association Française Des Intolérants Au Gluten).

Pendant longtemps, l’innocuité de l’avoine dans un régime sans gluten a fait l’objet de nombreux débats. Jusqu’ici, cette céréale fut à proscrire pour les nombreux intolérants au gluten car elle pouvait être contaminée par le blé, l’orge ou le seigle, bien avant même d’arriver dans nos assiettes.

L’avénine, protéine de l’avoine était aussi pointée du doigt puisqu’elle présente beaucoup de similitudes à la gliadine c’est-à-dire la partie du gluten contenu dans le blé qui provoque une réaction immunitaire chez les intolérants au gluten. Toutefois, il a été prouvé que cette protèine se trouvait en plus petite quantité dans l’avoine, que le gluten dans le blé, et que selon les variétés d’avoine, cette quantité d’avénines pouvait varier considérablement.

Ainsi, l’avoine pure, non contaminée, pourrait entrer dans le cadre d’un régime sans gluten mais en quantité restreinte soit une consommation journalière ne dépassant pas les 50 grammes. Toutefois, un suivi médical, pour les coeliaques, avec réalisation d’un dosage des anticorps anti-transglutaminase au bout de quelques mois est fortement conseillé par l’AFDIAG .

Pour pouvoir consommer en toute tranquillité de l’avoine, l’AFDIAG a donc créé un logo : « épi de blé barré » avec présence d’avoine garantissant une présence de gluten inférieure à 20 mg/kg.

 

Le saviez-vous? Cette graminée très riche en fibres solubles est reconnue pour diminuer le risque de cancer et pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang.  C’est aussi l’une des seules céréales qui, après décorticage pour obtenir du gruau, des flocons, du son ou de la farine, conserverait ses qualités nutritionnelles. 

Où trouver de l’avoine non contaminée : http://www.exquidia.com/flocons-avoine-bio-garantis-sans-gluten-gustodia-325-grammes.htm




One thought on “« L’avoine, oui mais avec quelques précautions »

Laisser un commentaire